Pratiquer l’escalade au Pays basque

Grimper en salle, c’est déjà bien. Mais grimper en montagne, avec des paysages incroyables au tour de nous, c’est beaucoup mieux. Au Pays basque, les sites d’escalade sont nombreux et tous plus beaux les uns que les autres.

Attention : ce sport n’est pas facile ! Il nécessite une préparation minutieuse, une stricte observation des règles de sécurité et le plus souvent une reconnaissance des falaises avant de se lancer dans l’aventure. Voici quelques informations et de bonnes adresses.

Les bienfait de la grimpe

-En plus des bras et des épaules, une des particularités de l’escalade est de développer énormément notre dos. De même les fessiers, et les abdominaux restent contractés de longs moments. Peu de sports nous mettent dans cette situation de tension continue, et c’est le moyen d’acquérir une musculature sèche. De plus la pratique régulière de l’escalade augmente l’endurance à l’effort musculaire et fait travailler le système cardio-vasculaire.

-Ce sport fait fonctionner le cerveau à plein régime : il faut rester concentré, savoir anticiper, adopter des stratégies pour grimper en sécurité. Les mouvements en escalade exigent une grande conscience de son corps. En même temps, il faut savoir comprendre et analyser ce qu’on a sous les yeux. Grâce aux baudriers et aux cordes, on se sent protégé, et la peur du vide est canalisée. La pratique de l’escalade met en place un processus qui amène à surmonter tout le temps ses appréhensions. En faisant face au danger, le grimpeur développe sa confiance en lui. En résumé, cette discipline permet de travailler sa concentration et son mental.

-Focalisé sur son ascension, maître de ses émotions, le grimpeur évacue ou oublie son stress. Cette activité permet de sécréter de l’endorphine, l’hormone du bien-être.
Des recherches récentes ont montré que les heures en pleine nature permettent de diminuer les symptômes du TDA (trouble du déficit de l’attention), et améliorent la mémoire.
Gymnastique à la fois de l’esprit et du corps, l’escalade est un sport complet, pimenté par des sensations fortes, des prises de risques, des recherches d’expériences. Grimper donne l’occasion de se dépasser, de repousser ses limites. Et aussi d’appliquer cette force mentale accrue dans tous les aspects de son quotidien.

Commencer par l’escalade de bloc en salle

N’escalade pas qui veut. Ce sport ne tolère aucune improvisation. Pour commencer l’escalade, l’idéal est le bloc en salle. « The Roof », la maison de l’escalade vous accueille tous les jours à Bayonne. Encadrés par des équipes spécialisées, vous grimperez sur des structures de hauteur modérée, au-dessus d’épais tapis de réception. L’escalade de bloc s’adresse à tous, du débutant au grimpeur confirmé.

Pour plus de renseignements : bayonne.theroof.fr

L’escalade en extérieur

Les beaux jours arrivent et vous avez envie de crapahuter à l’extérieur, en prenant de la hauteur… Peur du vide ou peur de tomber, vertige, la pratique de l’escalade en falaise peut vite faire surgir des appréhensions naturelles mais difficiles à dompter. En pratiquant l’escalade en extérieur, on développe la persévérance et la confiance en soi.
La pratique sur bloc comme en falaise appelle à un moment partagé à plusieurs et permet de se faire de nouveaux amis. Le fait de grimper à deux ou à plusieurs permet d’analyser les techniques de grimpe de l’autre, de se faire conseiller et encourager.

Vous avez le choix entre l’escalade sur bloc ou l’escalade sur falaise. Le bloc se pratique sans matériel d’assurage et ne nécessite qu’un « crashpad » (tapis de chute ou de réception) pour amortir les chutes. Les voies sur bloc demandent un effort intense mais court. Cependant c’est une ascension physiquement et techniquement très exigeante, même si les blocs dépassent rarement les 5m de hauteur. Puissance, concentration et souplesse sont des qualités obligatoires.

L’ascension sur falaise, c’est une autre histoire : les voies varient d’une hauteur allant de 10 m jusqu’à plusieurs centaines de mètres. Cette pratique nécessite des connaissances préalables dans la manipulation du matériel de sécurité et des cordes. Pour grimper haut, il faut en effet avoir acquis les automatismes à avoir en termes de technique et de sécurité. Endurance, maîtrise de soi et technique sont les qualités requises.

Pour des stages de formation : www.ucpa.com/activite/escalade

Quelques spots d’escalade au Pays basque

Le Rocher d’Aurkilarre (40m): au-dessus du passage à niveau 3 kms en amont de Bidarray par la D 918. Les voies sont souvent en dalle, parfois un peu raides et d’une hauteur variant de 15 à 30/40 mètres.
Le ravin d’Urrio (80m): au sud de Sare, une cinquantaine de voies sauvages et dures.
-A côté des Grottes de Sare (sommet à 200m) : dalles, mur vertical, petits surplombs, la falaise propose une trentaine de voies de tous niveaux.
-Au Mondarrain (750m) : spot intéressant pour les amateurs de blocs.
-Vers le col d’Elhorietta (983m) : prendre la route du col d’Ispéguy après l’église de Baigorry. Le rocher Harrigorri propose une voie de 80 mètres et quatre relais.
-Le Zerkupe (1085m) : après le village de Saint-Michel, en allant vers la Vierge de Biakorri. Une superbe falaise à escalader pour admirer à l’horizon les pics de Soule et du Béarn. Attention au vent.

A consulter : escalade64.frpaysbasque.net/sport/lescalade-au-pays-basque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s