Découverte

L’eau miraculeuse de Bidarray

à Bidarray une grotte miraculeuse

Le pays basque est le pays des saints, des génies, des lutins et des sorcières. C’est aussi le pays des grottes et des sources, où jaillissent des eaux miraculeuses qui ont le pouvoir de guérir et d’apaiser nos tourments. A Bidarray, l’eau de Harpeko Saindua est réputée.

La grotte du « Saint qui sue »

Située à 375m, au pied de falaises escarpées, c’est un lieu de randonnée et de pèlerinage.
Selon une légende ancienne, un jour, une jeune bergère a perdu une chèvre. Partie à sa recherche, elle était allée vers les rochers sous les falaises de l’Artzamendi. Le jour tombait, et au village on s’inquiétait. Ne la voyant pas revenir, quelques hommes se mirent en route. L’un d’eux, apparemment son père, guidé par une traînée lumineuse dans le ciel, découvrit l’ouverture d’une grotte. A l’’intérieur il trouva la jeune fille pétrifiée, figée à jamais dans le rocher, transformée en stalagmite.
De la roche coulait de l’eau, goutte à goutte. De là vient le nom de la « sainte qui pleure », et plus communément, du « saint qui sue ».

Une eau miraculeuse.

Très vite se répandit le bruit que cette eau pouvait guérir et on commença à y venir, de très loin, pour solliciter ses vertus thérapeutiques. Elle était supposée guérir les maladies de peau et des yeux lorsqu’on en frottait les zones atteintes.
Chaque année, pour la Pentecôte, avait lieu un grand pèlerinage. Les fidèles recueillaient l’eau qui suintait de la roche sur des linges et l’appliquaient avec précaution. Puis ils plaçaient des bougies au pied de la stalagmite et laissaient des offrandes, monnaie, croix, petits bijoux, mouchoirs…
L’eau miraculeuse qui s’écoule sur la roche guérirait l’eczéma, les mycoses, et les érythèmes fessiers des enfants. Le malade doit venir sur place et soit se frotter contre la roche, soit appliquer un linge mouillé sur son mal, puis laisser le linge (et la maladie) près de la grotte.
Il est important, quand on est guéri, de revenir pour remercier.

D’autres sources miraculeuses au pays basque

Fontaine Ahuski

En Soule, à l’écart des routes, dans la forêt ou au détour d’un petit chemin, on entend le bruissement de l’eau qui surgit entre deux rochers.

La fontaine d’Ahuski, à vingt kilomètres de Mauléon, sur la commune d’ Aussurucq, jaillit à 1100m d’altitude. On dit qu’elle soigne les gastrites, les dyspepsies, et les calculs vésiculaires.

La fontaine Saint-Jean à Mauléon, située sur la route d’Ainharp, est censée guérir les blessures, les ulcères, et les hémorroïdes. Jusqu’en 1930 elle alimentait des bains fréquentés par des curistes venus de Soule et de Basse Navarre.

Les trois sources de San Juan Xar, en Navarre, sont juste à côté de l’ermitage, caché dans une magnifique forêt de charmes. Cette eau pure et glacée soigne, dit-on, les maladies de peau. Un randonneur y a guéri une entorse…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :