info

Les laboratoires pharmaceutiques avaient-ils prévu le fameux virus chinois ?

Le "Big Pharma" œuvrerait dans le plus grand secret pour faire fructifier l'industrie sur le dos de la population, tout en prenant soin de discréditer d’autres formes de traitements

La rumeur court sur les réseaux sociaux, l’épidémie du nouveau Corona virus aurait été provoquée…

On a découvert que 20 brevets différents sur les coronavirus avaient été déposés bien avant le début de l’épidémie de ce mois de janvier, puisque certains datent même de 1984.

Alors, fake news ou épidémie fabriquée ?

Chaque année voit apparaître un ou plusieurs nouveaux virus qui sèment l’angoisse et la peur dans les populations. SRAS, ZIKA et grippe aviaire ont tristement marqué les mémoires.

En 1992, une journaliste américaine avait publié un livre intitulé « Disease Mongers ». En anglais, le terme « Disease Mongering » (fabrication de maladies) désigne la pratique de firmes pharmaceutiques consistant à inventer des maladies1 (ou à élargir les frontières diagnostiques de maladies ou états existants.

Objectif : la possibilité pour ces entreprises de vendre beaucoup plus certains médicaments. Si ceux-ci ont des effets secondaires, ils peuvent à leur tour induire des traitements et une consommation d’autres médicaments encore pour traiter ces effets secondaires. 

Et les médias se chargent de répandre les bonnes ou mauvaises nouvelles. Ainsi, le « Science Daily »  (site d’information spécialisé dans le domaine des découvertes scientifiques et technologiques), qui publie régulièrement des articles sur le réchauffement climatique, a sorti trois articles sur le Coronavirus à deux heures d’intervalle.

Tout ceci n’est pas nouveau

Depuis le milieu des années 1970 au moins, les laboratoires pharmaceutiques privés pratiquent le condition branding (gestion de marque des maladies). Ils se servent d’experts médicaux et des autorités de santé pour lancer et façonner de nouvelles maladies à travers des conférences, des interventions dans les médias, des campagnes publicitaires où on ne mentionne pas la marque du médicament.

En mars 1976, dans la revue Fortune, Henry Gadsden, alors PDG du groupe pharmaceutique Merck, a déclaré « Je veux que nous vendions à tout le monde ».  

Les laboratoires font-ils la course au profit, au mépris de la santé des citoyens ?

Nous voici au cœur de la théorie du « Big Pharma ». Certains médecins parlent d’un cartel mondial entre les laboratoires. Cadeaux aux professionnels de santé, experts corrompus, maladies inventées, études truquées… Le Big Pharma œuvrerait dans le plus grand secret pour faire fructifier l’industrie sur le dos de la population, tout en prenant soin de discréditer d’autres formes de traitements dits alternatifs qui ont fait leurs preuves depuis des siècles. 

A partir des années 2000, on va se rendre compte à travers un certain nombre de scandales comme ceux du Médiator ou de la Dépakine en France, qu’effectivement les industriels ont parfois des stratégies très poussées pour maintenir leur produit sur le marché malgré ses effets secondaires.

Il est de fait que chaque année, en Europe, près de 200 000 personnes décèdent suite aux effets secondaires des médicaments. Les overdoses d’antidouleurs tuent plus que l’héroïne et la cocaïne réunies.

Méfions-nous des fake news

De là à diaboliser l’industrie pharmaceutique il n’y a qu’un pas. Que nous nous garderons de franchir.

Les fake news sont pire que les pandémies, elles se répandent partout. Attention, en ce moment circule sur Facebook une vidéo d’un bonhomme un peu spécial qui affirme avec un document de 70 pages à l’appui que l’épidémie actuelle n’est qu’une « histoire de fric », en citant les noms de l’ancienne ministre de la santé, de son mari, éminent médecin immunologiste, et de l’Institut Pasteur. 

Ce qu’il faut savoir, c’est que contrairement à ce qui se dit, le confinement est la seule façon d’éviter la contagion à un rythme accéléré du virus venu de Chine, le Coronavirus appelé « COVID-19 ».

Et rien ne permet de déclarer que la souche de ce virus là avait été étudiée lors de la création des 20 brevets déposés auparavant.

MJ

(1 commentaire)

  1. Bonsoir Marie ,
    Quel comportement doit-on prendre avec ce fichu virus ? Je viens de lire votre commentaire à ce sujet … ça fiche la trouille tout de même étant toujours dehors….. 🤷‍♀️
    Bonne soirée bisous 😘 🌺

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :