info

C’est quoi un blépharospasme ?

Le patient peut ressentir des douleurs oculaires, derrière les yeux

th (3)Faire un clin d’œil, c’est sympa, rigolo, complice ou coquin. Cligner des yeux, au moins 15 à 20 fois par minute soit 1200 fois par heure, inconsciemment, c’est normal et même indispensable. Mais cligner des yeux constamment, sans interruption, de façon chronique, gênante et parfois douloureuse, c’est bizarre.

Le blépharospasme

Le blépharospasme est une dystonie focale, c’est-à-dire une maladie de la contraction musculaire. Elle entraîne des spasmes au niveau des muscles des paupières qui se ferment alors de façon répétitive et involontaire.

Cette pathologie est souvent causée par le stress et la nervosité. La personne ressent parfois des douleurs oculaires, derrière les yeux, une sensation douloureuse derrière les globes oculaires.

Lors d’un spasme, il est impossible pour le malade d’ouvrir les yeux. Les spasmes peuvent devenir suffisamment fréquents pour empêcher le sujet de bien voir, bien que ses yeux et sa vision soient normaux. D’autres muscles du visage peuvent également être atteints, entraînant des distorsions faciales.

Le blépharospasme peut rester stable, mais le plus souvent, sans traitement, les symptômes ont tendance à s’aggraver. La gêne sociale et pour la vision est alors réelle. La maladie peut par exemple rendre difficile voire impossible la lecture, la conduite automobile, les déplacements dans la rue, l’activité professionnelle…

C’est une maladie rare, touchant surtout les femmes. L’âge de début de la maladie se situe souvent entre 50 et 60 ans. En France le nombre de personnes atteintes est estimé à 4 000.

Les traitements chimiques

Les traitements utilisés appartiennent à différentes classes comme les benzodiazépines ou les anti-épileptiques. L’injection de toxine botulique dans les muscles affectés par le spasme soulage le patient pendant environ 3 mois, car elle a pour effet de les affaiblir temporairement et de permettre la diminution et/ou la suppression du spasme..

La chirurgie n’est appliquée que dans les cas très graves, elle consiste, sous anesthésie locale ou générale, à enlever une partie du muscle orbiculaire (muscle formant une zone elliptique autour de la paupière et qui a pour fonction de fermer l’œil).

Traitement homéopathique

-Prendre 5 granules de Cuprum metallicum 15 CH par jour, loin des repas.

-Prendre 1 dose de Badiaga 30CH une fois par semaine

(traitement de longue durée).

Traitement en réflexologie plantaire

Cette thérapie peut aider à soulager les tensions, la fatigue et le stress. Je recommande de traiter les points ou zones de l’hypophyse, épiphyse, amygdalia, ainsi que de tous les nerfs crâniens.

Marie Janneau

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s