info

Se débarrasser d’une sinusite au printemps

Il fait beau, enfin, il pleut un peu moins, enfin, et nous voilà tout contents, prêts à jeter manteaux, doudounes, écharpes et autres bonnets par-dessus les moulins.

Un coup de vent, un coup de froid, un courant d’air bien glacial, et voici les douleurs de visage, le mal au front, aux yeux, aux mâchoires…Mais qu’est-ce que c’est ? Et si c’était une bonne vieille sinusite ?

Antibiotiques et cortisone, le couple infernal se profile à l’horizon. Au secours, non, je voudrais m’en sortir sans médicaments, vite si possible, mais que faire ?

C’est quoi la sinusite ?

La sinusite est une inflammation des muqueuses des sinus, le plus souvent en rapport avec une  infection ou un état allergique.

Il existe autant de sinusites qu’il existe de sinus, cavités creusées dans les os de la face. Les sinus paranasaux sont au nombre de 4: maxillaires, frontaux,  ethmoïdes. La personne atteinte d’une sinusite présente le plus souvent :

-des douleurs de la région frontale, et des mâchoires supérieures ou des orbites.

-un écoulement nasal plus ou moins purulent.

-des signes généraux d’infection : fièvre, sueurs

-céphalées, frissons, état général fébrile.

On peut avoir la tête lourde, dense, une douleur en barre au-dessus des sourcils, autour des yeux, des pommettes, des douleurs faciales.

Puis viennent des sensations de pression, d’un seul côté du visage parfois, irradiantes, avec un fourmillement électrique sous la peau du crâne. Le nez accompagne, il est bouché, plein, obstrué, et rend la respiration difficile.

La crise de sinusite est pénible parce qu’elle est forte. Une sinusite chronique, plus sourde, nous laisse complètement abrutis, le cerveau embrumé.

Dans l’immédiat

Chez soi, le soir : appliquer des compresses chaudes sur la région douloureuse pour faciliter l’évacuation.

A éviter:  se précipiter sur les antibiotiques qui provoquent des résistance aux germes, une mauvaise irrigation des sinus, et de la fatigue.

Traitement en phytothérapie

Drainage des narines : Mettre 1 ampoule de Granions d’Argent dans chaque narine.
Ou prendre dans n peu d’eau, 2 à 3 fois par jour, 50 gouttes de Rosmarinus Teinture Mère (foie) et de Fumaria officinalis Teinture Mère (vésicule biliaire).

Inhalations une à 2 fois par jour. H.E. Lavande 1 goutte. -H.E. Thym 1 g. -H.E. Pin 2 g. -Alcool à 90°, 125 ml., verser1 cuillère à café dans un bol d’eau très chaude.

Traitement en homéopathie

Dans tous les cas, prendr3 granules 3 fois par jour.

-Sinusite sans écoulement avec nez bouche : Belladonna 7CH.
-Avec douleurs aggravées au toucher : Hepar Sulfuris 9CH.
-Aggravées au moindre courant d’air : Hepar Sulfuris 7CH.
-Avec secrétions repaisses et jaunes : Hydrastis Canadensis 5CH.
-Avec écoulement vert-jaune ou croûtes dans le nez : Kalium Bichromicum 7CH.
-Avec pus et mélange de sang, Phosphorus 9CH.
-Sinusite chronique: Silicea 9CH + Pyrogenium 7CH.(à 5 mn l’un de l’autre)

La réflexologie plantaire

Le thérapeute doit commencer par les orteils, travailler la zone du nez, descendre au niveau du temporal, passer au drainage: glandes surrénales, reins, foie…ne pas oublier les intestins, ils sont dans la partie.

Terminer par un va et vient sur la colonne vertébrale, dégager épaules et nuque. Normalement, dans les 24h, c’est fini.

Pour un rendez-vous: 0558988869 ou www.reflexologie-janneau.fr

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s