Réalité

74% des français dorment mal en ce moment, que faire ?

Sans aucun repère, nos agendas étant devenus inutiles, fatigués de ne rien faire ou de trop en faire, stressés par un avenir des plus incertains, on se couche sans envie...

insomnie

Le 16 mars, les supermarchés étaient pris d’assaut. Le 17, nous étions cloîtrés, enfermés, parqués. Rythmée pas les e-mails anxiogènes de France Info dès 7h30 du matin et les points presse du Professeur Salomon le soir, la journée s’étire lentement jusqu’à l’heure du coucher. Et là, rien ne va plus.

Moins actifs, inquiets, on a du mal à dormir

Étonnamment, ce sont les 18-35 ans qui déclarent le plus souvent souffrir d’insomnie. 78% disent dormir mal, et 59% d’entre eux précisent que les troubles se sont amplifiés ou révélés avec le confinement. Les femmes, évidemment, ne sont pas en reste : elles sont 31% à déclarer avoir « beaucoup » de soucis de sommeil, contre 16% des hommes.

Enfin, depuis le confinement, 7% d’entre nous ont recours aux médicaments.

Abrutis par la télévision où, à part les chaines d’info, on nous gave de séries débiles ou de vieux nanars avec Louis de Funés ou Belmondo, sans aucun repère, nos agendas étant devenus inutiles, fatigués de ne rien faire ou de trop en faire, stressés par un avenir des plus incertains, on se couche sans envie, on bataille pendant des heures, on cauchemarde, et on se lève épuisés.

Que faire ? Quelques conseils de bon sens

-garder une routine, se lever à la même heure tous les jours.

-s’exposer au maximum à la lumière (ou à l’ensoleillement) pour garder un bon fonctionnement de notre horloge biologique.

-Avoir une activité physique à l’extérieur, ne serait-ce qu’une bonne demi-heure de marche.

-prendre un goûter vers 16h avec un yaourt ou des fruits pour alléger le repas du soir.

-Éteindre smartphone, tablette et ordinateur une à deux heures avant de se mettre au lit.  

Mes recommandations

-Prendre de la mélatonine (hormone qui favorise l’endormissement) 6h à 8h avant l’heure à laquelle nous allons nous coucher, donc avant 17h de toutes façons. En pharmacie ou sur internet : Novanuit, Granio+Somdor, Isydormyl…

-Prendre des gélules de plantes qui vont favoriser la relaxation : la marjolaine, la fleur d’oranger ou la scutellaire agissent sur la nervosité, les contractions musculaires et l’insomnie. Prendre 2 gélules vers 19h par exemple, en reprendre 2 avant de se coucher.  

La mélisse, la passiflore ou le houblon sont également très efficaces. En pharmacie ou sur internet : Somnil, Myocalm, Morphéa…

-Dans la journée, on peut calmer le jeu et se détendre un peu en prenant dans la matinée et l’après-midi 2 ou 3 comprimés d’un mélange qui calme bien l’anxiété : Aubépine et Valériane. En pharmacie ou sur internet : Tranquital, Seroxyl, Dormicalm…

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :