ça alors !

Le Longe-côte ou randonnée aquatique au pays basque

Les ions négatifs que l'on trouve au ras de l’eau, associés à l’effet de l’iode, sont un véritable bain de jouvence pour le corps.

marche dans l'eau avec pagaieMarcher dans l’eau, à tout moment, par tous les temps et quelle que soit la saison, ça vous dit ? Moi j’en ai frissonné d’horreur, avant de me pencher sur la question et de découvrir un sport ludique et surtout dynamisant.

Les adeptes sont nombreux à Hendaye et Saint-Jean de Luz, peur du froid eux ? Même pas. 

C’est en 2007 que le premier club, « l’Opale longe côte », a ouvert des portes ouvre ses portes à Dunkerque. Très vite médecins et phlébologues se sont mis à vanter les ses bienfaits de ce sport sur le renforcement musculaire et le retour veineux.

Jetons-nous à l’eau

Saison d’hiver oblige, pour se protéger du froid, on enfile une combinaison en néoprène. Une fois dans l’eau, on marche. On peut aussi courir, marcher à reculons, on saute, de façon à varier l’intensité des efforts. L’eau fraîche active la circulation du sang et favorise un meilleur retour veineux, action renforcée par le port de la combinaison serrée.

De plus, dans une eau à 12 ou 13 °C, on brûle davantage de calories.

  • Avec de l’eau jusqu’aux genoux, on avance rapidement, en petites foulées rapides, cuisses et système cardiovasculaire travaillent. Mais la résistance des jambes peut tendre les lombaires.
  • Avec de l’eau jusqu’à la taille, les mouvements sont plus lents, mais amples, les muscles travaillent intensément.
  • Avec de l’eau jusqu’aux épaules, le corps ne pèse plus que le dixième de son poids. En cas de mal de dos, il faut s’enfoncer dans l’eau jusqu’à ce que le niveau se situe au niveau du plexus.
    On peut ajouter une pagaie qui permet de  garder l’équilibre en cas de vagues ou de courant, et fait travailler le haut du corps : épaules, dorsaux, trapèzes… »

Les profonds bienfaits du Longe-côte

Les ions négatifs que l’on trouve au ras de l’eau, associés à l’effet de l’iode, sont un véritable bain de jouvence pour le corps. Il faut donc respirer profondément au fur et à mesure de sa marche. Et l’eau froide favorise la régénération cellulaire.

L’idéal est de pratiquer plusieurs fois par semaine, trois à quatre fois. En fonction des cours, prévoir 45 minutes et 1h30 de marche.

Tarifs : les prix varient d’un club à l’autre, paiement à la séance, au mois, ou au trimestre.

Où pratiquer sur la côte basque

  • Club «Bidassoa Surf Club»,  1 bis Route de la Corniche, 64700 Hendaye. Tél. : 05 59 48 32 80. Ouvert tous les jours de 9 heures à 17 heures. http://www.hendayebidassoasurfclub.com
  • Marche Aquatique Côte Basque,  52 Boulevard Thiers – 64500 St Jean-de-Luz, Tel: 06.09.13.05.53. http://www.marche-aquatique-cote-basque.com
  • les Igelak : rendez vous tous les jeudis à 9h du matin du 1er juin au 30 septembre et à 10 h du 1er octobre au 31 mai, en tenue, sur la grand plage de St Jean de Luz. Renseignements : Solange (06 24 46 27 78 ) ou Belinda (06 61 83 56 15). http://www.ibiltzaile.fr

Et aussi :

Dans les Landes

  • linuit.fr/marche-aquatique-mimizan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :