ça alors !

Pourquoi se racle-t-on la gorge tout le temps ?

Au cinéma, il arrivait souvent que les gens fassent « chut »…alors qu'on ne parlait pas. 

119104_large

C’est une impression bizarre, la sensation d’avoir une boule qui obstrue la gorge, ou un voile, une gêne, très rarement une douleur…On le ressent surtout quand on déglutit ou quand on parle. Et parler peut devenir pénible car la voix s’enroue.

Après une visite chez le généraliste, puis chez l’ORL, qui ont écarté toute possibilité de pharyngite, de laryngite, d’angine ou d’amygdalite, la question se pose : que se passe-t-il ? Echographie, examen de l’estomac, tout y passe, toujours rien. « Prenez un peu de repos, le stress sans doute… »

Inquiétude

Oui mais si l’on n’est pas fatigué, ni vraiment stressé, que faire ?

Sur internet (ou dans le dictionnaire, on peut lire que « se racler la gorge de façon répétée, chronique et régulière porte le nom de Hemmage «  et que cette habitude a pour but de débarrasser le pharynx des mucosités (sécrétions de liquide épais et glaireux) qui l’encombrent.

Si, hypothèse bien pire, on ne sécrète pas, pourquoi racle-ton alors ?  C’est louche…Comme on a déjà vu tout un tas de spécialistes, l’entourage chuchote que le problème est « psychologique », il faut vivre avec, ça passera…

Un tic

Le temps passe. On a presque oublié cette histoire, jusqu’au jour où un (bon) ami nous déclare (en riant) qu’on a « le tic du tousseur ».  Un tic ? En fait c’est vrai, on ne faisait plus attention et on ne s’entendait plus racloter. Mais au cinéma, il arrivait souvent que les gens fassent « chut »…alors qu’on ne parlait pas. 

Maintenant, quand on racle, un peu embarrassés par les regards qui nous fixent, on a beau expliquer qu’on se racle la gorge pour faire disparaître ce truc qui dérange, personne ne nous croît…

Les solutions

Au quotidien, il y a une hygiène à respecter. Les personnes atteintes de ces symptômes doivent beaucoup à boire le liquide  permet de rincer la gorge et réduit les irritations. Se gargariser avec de l’eau salée peut aussi éliminer les mucus (s’il y en a !) lutter contre une petite infection. Il faut éviter les aliments très épicés, qui peuvent causer du reflux d’acidité gastrique ou des problèmes sur les cordes vocales (assèchement ou irritation).

On peut prendre un moment tous les jours pour se détendre, afin de diminuer la tension générale, et par le fait même, la tension laryngée. Favoriser des activités calmes et choisir des endroits tranquilles pour les sorties.

Des approches comme le chant, la relaxation, la sophrologie peuvent aider ceux qui en souffrent. Car il est vrai que ce fameux tic peut  aussi avoir une cause psychologique. Il se déclenche quelque fois après un décès ou un divorce. En toussant, on cherche à expulser quelque chose, un souvenir, une histoire douloureuse.

Les thérapies d’activation de conscience (c’est le nouveau nom de l’hypnose) permettent d’apprendre à se reconnecter à soi-même, à mobiliser des ressources cachées pour  devenir un acteur central du traitement, en pleine autonomie. 

Marie Janneau

(sources : vulgaris-medical.com /emser.ch)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s