info

Un trou de mémoire, c’est grave ?


Memory

Les trous de mémoire sont communément appelés ainsi, par le fait que dans nos souvenirs, brusquement, il y a un trou, comme une coupure.

Un simple oubli ?

Les manifestations des trous de mémoire se présentent comme un oubli, allant du simple (nom, phrase, lieu, date) jusqu’à son existence antérieure, dans un stade avancé. C’est l’amnésie ou perte totale de la mémoire.

Les troubles de mémoire se manifestent souvent à la suite de maladies, de stress, de surmenages psychique et intellectuel, de fatigue. Tous peuvent occasionner des pertes de mémoire. Il est également, à noter la perte de mémoire due à l’alcool.

Dans le cas d’une perte de mémoire, l’amnésique fait des efforts pour se remémorer, mais en vain. Il faut en général, un repos complet et un certain temps pour qu’il puisse de nouveau se souvenir.

Les pertes de mémoire sont aussi un signe normal de l’âge. Parallèlement, nos capacités d’attention diminuent. Il est donc logique que l’on mette plus de temps à retrouver l’information que l’on cherche

Un trou de mémoire, c’est grave ?

Les trous de mémoire ne doivent pas nous inquiéter: les trous de mémoire ne doivent pas nous inquiéter. Ils sont même tout à fait normaux… Face au nombre croissant d’informations qui nous parviennent dans les médias, il est impossible de se souvenir de tout. Sur-sollicité, notre esprit a parfois du mal à enregistrer ou à retrouver des informations. Oublier où l’on a posé ses clés de voiture ou les paroles d’une chanson ne sont pas des événements inquiétants.

Qui n’a jamais dit avec un petit sourire qui se veut moqueur:  «ce doit être mon Alzheimer», l’ironie cachant une légère angoisse. On a un mot sur le bout de la langue ou un nom qui ne vient pas alors que dans notre tête on voit clairement le visage de la personne.

En fait, quand on ne se souvient pas de ce qu’on est allé chercher dans la pièce d’à côté, ni où l’on a posé ses clés, il s’agit d’un déficit d’attention. Anxiété, surmenage, médicaments, zapping, vie en accéléré provoquent du stress et ce dernier est bien la cause de nos défaillances.
La solution n’est pas de devenir un addict du sudoku mais de se poser, de respirer et d’essayer de gérer ses émotions. Du calme avant tout.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s