info

Vapoter, c’est dangereux pour ma santé ?

Electronic cigarette3 millions de français vapotent et disent qu’ils vont décrocher bientôt de cette satanée cigarette. Plus de  75% des utilisateurs de cigarette électronique sont des fumeurs réguliers et 8,4% des fumeurs occasionnels.

En fait ça veut dire quoi, vapoter ?

Cest le fait d’aspirer la vapeur d’une cigarette électronique, dispositif électrique, vapeur obtenue par l’échauffement d’une solution liquide présente dans un petit flacon. Cette vapeur est aromatisée et peut contenir ou non de la nicotine.

Les recharges pour cette e-cigarette sont des flacons de « e-liquides » composés de propylène glycol ou de glycérol, de divers arômes et éventuellement de nicotine. Il existe aujourd’hui plus de 7 700 arômes différents.

Les produits présents dans le tabac et responsables de sa cancérogénicité (benzène, arsenic, chrome, etc.) ne sont pas présents à des concentrations significatives dans la vapeur des e-cigarettes.

Une autre dépendance 

Mais une étude scientifique, publiée dans la revue « Cancer » en septembre 2014, incluant 1 100 fumeurs atteints de cancer montre que les patients qui ont utilisé des e-cigarettes en alternance avec des cigarettes traditionnelles sont devenus plus dépendants à la nicotine que les ceux qui n’ont pas utilisé la cigarette électronique.

Dans les cigarettes électroniques, Il reste la nicotine, a priori à peu près la même que celle d’une cigarette et tout un tas d’irritants pour les voies respiratoires et de substances chimiques qui diffèrent de la cigarette traditionnelle.

Le problème

La cigarette électronique tend à devenir une façon de fumer autrement. Aux yeux des fumeurs elle apparaît comme un moyen de conserver leur addiction à la nicotine, en déboursant moins et avec moins de risques pour leur santé. Et la tentation est toujours grande pour les « vapoteurs » de regoûter à la cigarette normale.

Chez les ados qui commencent à vapoter avant de fumer, le cerveau va développer la formation de récepteurs nicotiniques qui vont réclamer leur dose toute leur vie. Il ne faut pas oublier que l’intensité de la dépendance à la nicotine est plus forte que celle induite par l’alcool, le cannabis ou les drogues de synthèse. Elle se rapproche de celle de la cocaïne et de l’héroïne.

(Sources : psychologies.com/ santepubliquefrance.fr)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s