Et si on en parlait

On l'oublie toujours: manger vite, sans trop mastiquer, empêche de ressentir la sensation de satiété.

Ces habitudes qui nous font grossir…

Evidemment nous savons que grignoter ne fait pas maigrir, que le sucre ou le sel sont nos ennemis, que dîner devant la télé, c’est mauvais, que sauter un repas n’a jamais fait maigrir personne, que se lever la nuit pour piller le frigo, même si cela aide à dormir, fera monter inexorablement l’aiguille de la balance… mais connaissons-nous ces gestes quotidiens, si banalement répétitifs ?

Boire de l’eau pendant un repas

L’idéal est de boire peu (un ou deux petits verres) et d’attendre une bonne heure après le repas. Pourquoi ? Pour ne pas noyer les enzymes qui sont en plein travail et ne pas diluer totalement les sucs gastriques. N’oublions pas que les fruits et légumes sont composés à 90% d’une eau riche en vitamines et minéraux.

Manger trop vite

On l’oublie toujours: manger vite, sans trop mastiquer, empêche de ressentir la sensation de satiété. La mastication permet de déchiqueter, de décomposer les aliments et de les enrober de salive, riche en enzymes digestives. Le fait de prendre son temps permet au cerveau de libérer la leptine, hormone de la satiété, au bout de 15 à 20 minutes après le début du repas.

Prendre un café à la fin du repas

Cette habitude si « frenchie » provoque une ouverture précoce du muscle sphincter pylorique dont le rôle est de contrôler l’évacuation gastrique. Des aliments non digérés vont passer dans le duodénum (intestin grêle), ce qui entraînera une mauvaise digestion.

Faire un régime trop privatif

Style protéines et encore protéines. Avec ce type de programme il est normal de maigrir. Mais dés que l’on reprendra une alimentation « normale », le corps se mettra à faire du yoyo.

La sensation d’anxiété par rapport à la nourriture a augmenté, ainsi que la tendance à accumuler des graisses dans diverses parties du corps. Et c’est pour cette raison que beaucoup reprennent rapidement le poids perdu.

Suivre un régime inadapté

C’est la grande mode du « sans »: sans lactose, sans gluten…peut-être ces régimes nous feront-t-il perdre du poids, mais également de la masse musculaire. Ce type d’alimentation affecte le métabolisme et les processus qui donnent de l’énergie au corps. On risque de se retrouver avec de sévères carences nutritionnelles.

Perdre du poids demande un programme alimentaire équilibré, et parfois un accompagnement professionnel. Évitons les régimes rapides et extrêmes, choisissons ce qui est raisonnable. Les repas doivent rester un moment de détente et de plaisir.

————————————————————————————————-

A quoi sert le bouillon blanc ?

t-Bouillon_blanc_en_fleurNon ce n’est pas un bouillon, et non il n’est pas blanc…On l’appelle aussi herbe de saint fiacre, grand chandelier, queue de loup, oreille-de-loup, cierge-de-notre-dame, bonhomme, tabac du diable…

C’est une plante bisannuelle, qui peut arriver à  2 mètres de haut. 

Sa robuste tige, recouverte de poils blancs, porte de larges feuilles molles, cotonneuses, blanches, d’où son nom.

Aux mois de juillet et août, de belles fleurs jaunes s’épanouissent en épis et dégagent une odeur suave, un peu miellée.

Ses propriétés

Au premier siècle après J.C, Dioscoride, tout comme Pline l’Ancien, recommandait déjà de prendre le bouillon-blanc contre toutes les affections pulmonaires. Au XII siècle, sainte Hildegarde employait ses fleurs en tant que remède incontournable de l’enrouement.

bouillon-blanc

Le bouillon-blanc était répertorié dans la fameuse « tisane des quatre fleurs » pectorales, qui en comprend en réalité sept (les mauve, guimauve, gnaphale, tussilage, coquelicot, violette et… bouillon-blanc). Cette tisane facilite la toux et est un bon calmant pour les asthmatiques.

Appelée  « Verbascum thapsus » en latin, cette plante médicinale soigne les inflammations de poitrine et des bronches, les enrouements, les pharyngites, les trachéites. Elle est aussi préconisée  dans les cas d’hémorroïdes et les irritations anales.

Ses vertus adoucissantes sont dues au mucilage contenu dans les fleurs et grâce auquel on peut aussi calmer les  inflammations internes provoquant des douleurs intestinales.

On trouve le bouillon blanc en gélules plutôt en herboristerie qu’en pharmacie. 

Marie JANNEAU

——————————————————————————————

hands-in-blue-latex-gloves-examining-legŒdème, gonflement, rétention d’eau, que faire ?

Un œdème est une accumulation anormalement élevée de liquide en dehors des vaisseaux, soit dans les tissus, soit dans les espaces entre les cellules. Ce gonflement apparaît fréquemment au niveau des pieds, des chevilles ou des jambes.

Le visage, les yeux, les mains, les bras, peuvent aussi montrer une enflure du tissu localisé sous la peau, avec une sensation de poids, l’apparition de rougeur et parfois de douleur.

Une insuffisance cardiaque ou rénale, une maladie de la thyroïde et d’autres pathologies peuvent provoquer une réaction corporelle qui permet au liquide de s’infiltrer dans les tissus. 

Mais un œdème peut aussi apparaître suite à une longue station debout (ou assis), la prise de certains médicaments (cortisone), une alimentation trop riche en sel ou une piqure d’abeille.

Quelques solutions rapides en homéopathie

-si gonflement, rougeur et démangeaison, prendre : 5 granules d’Apis Mellifica 5ch le plus rapidement possible toutes les 30mn, puis espacer jusqu’à revenir à 3 fois par jour.

-si l’œdème est accompagné de vertiges, de céphalées, prendre : 3 granules de Cyclamen Europaeum 5 CH trois fois par jour.

-si l’œdème se produit dans les jambes à l’approche des règles, prendre : 5 granules de Folliculium 5 CH trois fois par jour.

-Si l’œdème touche la paupière ou la zone de l’œil, prendre : 3 granules de Conium Maculatum 5ch trois fois par jour.

Marie Janneau Tel: 05 59 59 40 76

———————————————————————————-

Les smartphones font ronfler…

20140312-151008-g15 millions de Français sont des ronfleurs et ce trouble du sommeil impacte évidemment et également leurs compagnons de chambrée. Selon un sondage mené il y a quelques années, une personne sur 10 envisage de faire chambre à part, de se séparer ou de vivre ailleurs à cause de ce désagrément.

Des scientifiques britanniques ont constaté que 7% de la population souffre, aujourd’hui, d’apnée du sommeil, qui est la forme la plus sévère de troubles respiratoires obstructifs du sommeil contre moins de 4% il y a 20 ans. Ainsi l’étude a démontré que 4 personnes sur 10 ronflaient au moins 3 nuits par semaine. Les hommes étant les plus touchés.

En dehors des congestions nasales, déviations de la cloison, surpoids ou consommation d’alcool, les chercheurs avancent que notre mode de vie et notamment l’usage récent et intensif d’appareils connectés pourrait aussi être à l’origine de ce trouble du sommeil.

La lumière bleue émise par les LEDs, les smartphones, et les ordinateurs est en partie responsable du manque de sommeil, augmentant ainsi le risque de somnolence et de déficience cognitive qui accroissent les probabilités de faire de l’apnée du sommeil.  

————————————————–

rhiniteLe nez qui coule, un vrai problème !

Dés le matin, nous voici obligés de renifler ou de nous essuyer le nez toutes les deux minutes pour éponger ce flot inépuisable qui coule comme de l’eau. Kleenex ou mouchoir à carreaux de grand-père, chacun fait comme il peut.

Les motards le savent bien, aux premiers froids, ça y est ils ont la goutte au nez !

Mais savez-vous que sans cet écoulement, nous serions malades ? Produite par les muqueuses nasales, cette sécrétion continue (qui porte le nom de morve) permet de retenir les saletés pour qu’elles ne pénètrent pas dans les poumons. Le nez en fabrique une nouvelle fournée toutes les 20 minutes. Entre-temps l’excès de mucus sort par le nez ou s’écoule dans l’arrière-gorge, ce qui n’est pas mieux, car à la longue il finira par tomber sur les poumons. 

Il existe plus de 200 virus responsables du rhume, le plus célèbre étant celui de la rhino-pharyngite. Les muqueuses nasales se mettent alors à produire à plein régime, pour évacuer le virus : le nez coule et on n’arrête pas de se moucher.

Mon conseil :

-si écoulement nasal clair: allium cepa 9 CH, 5 granules toutes les 2 heures pendant 3 jours.

-si écoulement nasal verdâtre: mercurius Solubilis 5CH, 3 granules toutes les 2/3 heures.

-si les yeux sont rouges, irrités: euphrasia 5 CH, 3 granules 4 fois par jour.

-si le nez est bouché la nuit et coule dans la journée: nux vomica 5 CH , 3 granules 3 fois par jour, loin des repas.

Puis espacer les prises selon les améliorations.

_____________________________________

photo-71281946_MSommeil : attention aux conseils de votre pharmacien !

Quand on dort mal, ou qu’on ne dort pas, on est prêt à tout. 30% d’entre nous souffrent de pathologies qui les empêchent de dormir : syndrome des jambes sans repos, apnée, anxiété…Selon la médecine, si depuis trois mois et de façon répétée on met plus de 30mn à trouver le sommeil, si on se réveille plusieurs fois, si on a du mal à se rendormir, ou si on se réveille très tôt le matin, on est insomniaque.

D’où la fatigue, la sensation de froid, l’irritabilité, voire la déprime.

Les compléments alimentaires à base de mélatonine

D’où aussi le fait que l’on cherche à tout prix une solution. Quand on veut éviter les somnifères dit chimiques, on se dirige vers les plantes et donc vers les compléments alimentaires.

Comme partout il y a des phénomènes de mode. Les stars d’autrefois, Escholtzia, Passiflore ou Valériane ont cédé la place à la mélatonine.

Sécrétée par une glande située dans le cerveau, il s’agit d’une hormone produite naturellement par le corps et que l’n donnait auparavant lors de décalage horaire, lorsqu’on rentrait de voyage par exemple.

Aujourd’hui, elle est à toutes les sauces, mariée à des vitamines ou à des plantes genre coquelicot ou mélisse.

Tous les laboratoires ont leur produit phare et tous les pharmaciens, accrochés à leur tiroir caisse vont vous recommander le produits qu’ils ont en magasin.

Pour les uns « Novanuit à la mélatonine » (Sanofi) ou « Super Mélatonine » (Solgar) , pour les autres « Forté Nuit 8h » (Forté pharma) ou « Somniphyt 30’ Mélatonine » (Santé verte).

Les inconvénients de la mélatonine

En 2016 en France il s’est vendu 1,4 million de boites de compléments à base de mélatonine. Or il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une hormone, et qu’elle peut dérégler un organisme qui ne fonctionnait pas si mal que ça. Limitée à un dosage de 1mg par comprimé depuis 2017 en France, on la trouve aux USA sans limite de dosage et…sur internet (Amazon) à 5mg.

Des études récentes ont signalé des effets secondaires suite à une prise prolongée: fatigue, maux de tête, troubles visuels, vertiges…sans parler de la dépendance. DE plus la mélatonine est formellement déconseillée aux femmes enceintes, aux personnes sous bétabloquants ou aux asthmatiques, entre autres.

Il n’est pas facile d’être raisonnable : un laboratoire (des Granions pour ne pas le citer) vient de sortir des carrés de chocolat enrichis à la mélatonine (1mg par carré)…séduisant non ?

Marie Janneau – http://www.reflexologie-janneau.fr

_______________________________________________________________________

Ces aliments qui font maigrir

shutterstock_246691561

Les fêtes approchent et on salive déjà en pensant au foie gras, au saumon et aux chocolats… Ça pèsera lourd sur la balance, mais tant pis…Et pourtant il existe quelques aliments qui nous permettraient de limiter les dégâts.

Attaquons la journée avec du café

Des études récentes expliquent  que boire une tasse de café chaud, dès le réveil et une demi-heure avant de manger, peut réduire l’appétit de 35% sur l’ensemble de la journée. La caféine active la combustion des graisses.

Profitons de la fraîcheur d’un pamplemousse

Le pamplemousse est riche en phyto-nutriments qui aident à se rassasier sans prendre de calories (seulement 30 pour 100 gr). Il contient également une grande quantité de pectine,  fibre  alimentaire insoluble, qui permet de réduire le taux de cholestérol dans le sang.

Mettons du son d’avoine dans un yaourt

Les nombreuses fibres solubles et insolubles contenues dans le son d’avoine vont emprisonner une partie des graisses et des calories ingérées. De plus, elles vont favoriser un bon transit intestinal et procurer un effet de satiété rapide. En clair, le son d’avoine agit comme régulateur d’appétit puis aide à l’élimination des graisses.

Protéines… à gogo ?

Viande maigre, blanc d’œuf, et poissons sont particulièrement indiqués dans le cadre d’un régime.  Les protéines sont des nutriments qui ne font pas grossir. Ils sont utilisés pour le maintien de la masse musculaire et le renouvellement cellulaire.

Les œufs contiennent 12% de protéines, les viandes, en moyenne 18%, les volailles 21% et les poissons 21%. Il est conseillé de consommer les morceaux de viande les plus maigres, escalope, rôti, filet, blanc (de volaille ou de lapin), filet maigre de porc.

Attention: manger uniquement des protéines est mauvais pour la santé, toujours consulter un thérapeute.

Les crucifères nous aiment bien

Le chou, le céleri (rave ou tige), le poivron, le radis, le navet et le brocoli, sont des brûleurs de graisses naturels. Ils sont également riches en vitamines et de vraies bombes antioxydantes qui vont détoxifier le corps. Ils présentent un apport calorique très modéré, de l’ordre de 35 à 45 calories pour 100 grammes, avec très peu de lipides (0,5% de la matière). Leur force réside dans leur richesse en fibres, atteignant couramment 3% du poids en cellulose de l’aliment.

De la cannelle partout !

Vive la compote à la cannelle. La consommation de cet épice permet d’accélérer le métabolisme donc de brûler plus vite. Le principe est simple : elle produit une action chimique qui fabrique de la chaleur dans le corps. En réponse le métabolisme s’accélère pour contrer cet excès de chaleur. Durant ce processus, le surplus de calories est brûlé entraînant alors une perte de graisses.

La cannelle est un allié précieux contre le grignotage. Elle diminue le taux de sucre dans le sang et influe sur le stockage des graisses en régulant le taux de glucose. Ce phénomène agit en même temps sur la sensation de faim.

D’autres conseils ? Venez me voir.

Tel: 05 59 59 40 76 / www.reflexologie-janneau.fr

 

shutterstock-96797989

Etes-vous victime d’un gaslighting ?

Vous êtes-vous déjà retrouvé dans une situation où l’on vous assure que vous avez dit quelque chose, et vous ne vous souvenez pas l’avoir dit ?

Vous fouillez dans votre mémoire et vous en concluez que, non, vraiment, vous ne l’avez pas dit. Vous êtes convaincu d’avoir raison. Mais la personne en face de vous affirme que vous l’avez dit et avec tant d’assurance que vous finissez par penser qu’elle a raison.

Vous avez dû oublier…En fait il est possible que vous soyez une victime du Gaslighting.

C’est quoi en fait ?

C’est une emprise psychologique si forte qu’elle détruit la confiance en soi et génère un sentiment de dévalorisation.

Il s’agit d’un acte de manipulation répétitif qu’une personne exerce sur une autre. Son objectif principal est de miner la sécurité de la victime. Très courant dans la relation de couple, ce comportement se retrouve aussi dans l’activité professionnelle ou en famille.

C’est une forme d’abus psychologique, caractérisée par sa subtilité. De plus, le manipulateur est souvent quelqu’un qui semble « digne de confiance », avec qui on entretient un lien de proximité.

Quand cette forme de manipulation émotionnelle est maintenue pendant de longues périodes, elle a des conséquences profondément négatives sur la victime. Dont la soumission de la victime à la « réalité » imposée par le manipulateur.

Certaines caractéristiques de la personnalité prédisposent à devenir des victimes potentielles du Gaslighting. Le manque d’affection est l’une d’entre elles.

Comment ne pas se laisser embarquer ?

Même les personnes les plus intelligentes, les plus conscientes d’elles-mêmes, peuvent se faire prendre dans le gaslighting.

Pour ne pas tomber dans ce type de relations toxiques il  faut rester alerte à toute manifestation qui qui déséquilibre la confiance en soi. Ne pas tomber dans l’engrenage des discussions trop compliquées qui ne mènent nulle part.

Il est important de ne pas permettre aux autres de remettre en cause notre manière de penser ou de sentir. 

Consultations au 7 rue de Gramont, 64100 Bayonne

Tel: 05 59 59 40 76

cropped-depositphotos_106473864-stock-illustration-vector-stylized-silhouette-of-spring1.jpg

La psychologie traditionnelle chinoise Xin Li est issue des principes de la sagesse taoïste de la très ancienne première Chine et des connaissances acquises par la médecine chinoise à travers le temps.

La médecine traditionnelle chinoise n’est pas séparée de la psychologie, qui porte comme nom Yang Sheng ou psychothérapie traditionnelle chinoise. Cette psychologie est basée sur les trois trésors:  le Jing ou vitalité), le  Qi ou énergie, le Shen ou Cœur-mental. Le soma est Yin, le psychologique est Yang.

Dans la tradition chinoise millénaire, le premier acte thérapeutique consistait à l’ouverture du cœur dans la discussion avec le patient. L’écoute » de celui-ci nécessite de se mettre sur sa longueur d’onde pour lui permettre de « dire », « d’être entendu », « compris » et « ressenti ». Le patient connaît ses émotions et ses symptômes et peut les décrire, s’il est écouté.

Le deuxième acte thérapeutique est l’observation de la personne : son teint, l’éclat des yeux, le son de la voix, son attitude, sa langue et de voir de quel type énergétique ou constitution est la personne. Les traitements du Qi (énergie) se font surtout par le massage, par les aiguilles, la pharmacopée et l’alimentation.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s