L’allergie à la laine de mouton est un mythe

Certains adorent leur pull de laine vierge, même s’il est vieux, d’autres ne jurent que par les chaussettes de laine, d’autres encore racontent leurs démangeaisons et leurs éternuements dés qu’ils portent de la laine.

Alors, que faut-il croire, peut-on être réellement allergique à la laine ?

La laine du mouton

Elle est formée des poils du mouton qui sont des fibres principalement constituées de kératine. Il existe d’autres laines bien sûr, comme celle de la chèvre angora (qui donne le mohair), celle du lapin (l’angora) ou encore celle du lama (l’alpaga).
Pour revenir à nos moutons, leur laine, récoltée sur la toison, peut contenir jusqu’à 4 types de fibres différents :
– la laine.
– le jarre : sorte de poil de couverture, c’est une fibre grossière et raide avec des propriétés moins intéressantes que la laine.
C’est « à cause » de lui qu’on dit que la laine gratte. Les artisans lainiers en retirent la majeure partie.
– le poil ou crin : plus rugueux que la laine, avec des écailles rectangulaires peu saillantes, il est très résistant, et se révèle intéressant pour fabriquer des tapis.
-des hétérotypes, fibres à croissance périodique sur une année.

Les fibres sont recouvertes de graisses et même de cires (suintines) qui représentent jusqu’à 50% du poids de la toison. Les graisses sont le suint, sécrété par les glandes sudoripares, et la lanoline, sécrétée par les glandes sébacées. Le suint se dissout dans l’eau froide, la lanoline est insoluble dans l’eau, c’est donc par centrifugation dans l’eau qu’on la récupère.

Suivant la race du mouton, la nature des estives, le genre de culture, les conditions d’alimentation, on obtient des laines de qualités très différentes. Et sur un même animal, on observe des différences considérables selon les parties du corps. Ainsi, le dos et les épaules donnent une laine fine, très frisée. La base du cou, et l’abdomen, fournissent du second choix. La queue et les cuisses, du troisième choix, les fibres.

Quelques caractéristiques de la laine de mouton

Chaque laine possède ses caractéristiques et peut être valorisée en fonction de celles-ci. Il n’y a donc pas de bonne ou de mauvaises laine.

C’est un bon isolant thermique, notamment du fait qu’elle emprisonne près de 80 % d’air dans son propre volume. Elle absorbe facilement l’humidité (1 kg de laine contient environ 150 g d’eau).
Elle est relativement étirable et reprend relativement facilement sa forme originelle (avec une variabilité selon les races de mouton).

Utilisée comme revêtement, en couverture des terres agricoles, comme paillage, comme fertilisant, comme dépolluant, la laine recèle encore maintes ressources méconnues

Du côté de chez nous

Chaque année 1000 tonnes de laine sont jetées ou brulées au Pays basque.

A Idaux-Mendy, Armaïté fabrique des espadrilles de laine. A Saint-Jean de Luz et sur les marchés, « Dam é drôles » s’est lancée dans la fabrication de chaussons.
A Sare, aux pieds de la Rhune, l’entreprise Iletegia (lainerie en basque), s’est spécialisée dans la fabrication de matelas et de couettes. Ils utilisent la laine des brebis manech, moutons cornus, à la laine blanche et à la tête et aux pattes noires. Ils ont de quoi faire dans les mois et les années qui viennent : on dénombre en Iparralde environ 120.000 brebis, notamment en Basse-Navarre, en haute et basse Soule, dans la forêt d’Iraty et la vallée des Aldudes.

Enfin est apparu le projet de coopération transfrontalière franco-espagnole LANALAND qui vise à proposer des pistes de valorisation de la laine de brebis locale.
Il regroupe 7 partenaires :
-Neiker, centre technologique agricole, chef de file du projet
-Latxa Esnea, une coopérative d’éleveurs de brebis
-Urkome, association œuvrant dans le développement rural
-Ekolber, entreprise de produits à base de collagène et de différents additifs et côté français,
-la CCI Pays Basque,
-la Chambre d’Agriculture 64
-l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA) et son Collège STEE, (Sciences et technologies pour l’énergie et l’environnement). L’UPPA travaille à l’étude d’une méthode de lavage alternatif, moins coûteux en eau et en énergie, dans une optique d’économie circulaire.

www.iletegia.com/ www.espadrilles-armaite.com/damedroles.com/ recherche.univ-pau.fr

Non, la laine n’est pas un allergène

En fait les allergies connues sont plutôt celles à la lanoline, aux savons utilisés pour laver la laine ou aux teintures. Il arrive aussi de la traiter pour réduire le rétrécissement, ce qui peut être la cause de certaines manifestations allergiques.

Les réactions à la lanoline sont cependant très rares: il y a dix ans, une étude a été menée sur plus de 24 000 personnes présentant un risque élevé d’allergie. Seulement 1,7 % d’entre elles ont réellement réagi à la lanoline. Des recherches plus récentes ont prouvé que les vêtements à base de laine ultrafine présentent des avantages pour les peaux sensibles, notamment celles souffrant d’eczéma.

La laine serait donc même bénéfique pour la peau

Les vêtements en laine mérinos sont très respirants et la laine a la capacité naturelle d’absorber et de libérer deux fois plus de vapeur d’humidité que le coton, et 30 fois plus que le polyester.
Portée à même la peau, la laine mérinos superfine aide à normaliser l’humidité et la température entre le tissu et la peau.
Quatre essais dermatologiques, effectués sur des enfants en bas âge, des adolescents et des adultes souffrant d’eczéma ont signalé une réduction des symptômes lorsqu’ils portaient des vêtements en laine mérinos superfine à même la peau. Leur peau était moins sèche et moins urticante. D’où une importante amélioration de la qualité de vie.
En fait la laine pourrait se révéler plus ou moins irritante selon sa rugosité et la taille de ses fibres.

Mais… attention à vos chats : une étude menée par l’Université de Sydney a révélé que les personnes qui portent des pulls de laine sont exposées à 10 fois plus de squames de chat que les gens qui portent d’autres vêtements !

Sources : laines.eu/ http://www.haltelaaa.org/ laines-paysannes.fr/ genialsante.com/ http://fr.winesino.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s